Le monde d’après

série régionale

AGENDA

Projection mardi 26 octobre 2021 à 11h, Café des Images, Hérouville Saint-Clair (14)
En présence des jeunes et des réalisateurs qui ont participé à l’aventure
Entrée gratuite


Des jeunes des 4 coins de la Normandie ont réalisé la série Le monde d’après en 4 épisodes avec les réalisateurs Michael Leclere et Anthony Gandais. Ils se sont inspirés librement de la période exceptionnelle qu’ils viennent de vivre en partant d’un arc narratif commun : une raffinerie a explosé deux ans auparavant, chargeant l’air en microparticules, toute la population est contrainte au port du masque. C’est avec leurs regards d’adolescents qu’ils se sont approprié ce sujet.


Les jeunes ont écrit les scénarios des 4 épisodes et les ont réalisés dans le cadre d’ateliers d’éducation aux images de 5 jours. Ils ont utilisé le décor de leur structure ou se sont appropriés leur environnement immédiat. Les jeunes du DITEP et de la maison d’enfants ont choisi de nous faire découvrir le quotidien de la vie en internat, ont donné un rôle à leur éducateur ou éducatrice! Chaque épisode est donc singulier.

Pour leur épisode, les jeunes du DITEP de Mont-Saint-Aignan ont fait le choix d’un huis clos et d’une atmosphère sombre et oppressante.
Des jeunes sont enfermés depuis 3 mois dans leur établissement avec leur éducateur, ils n’ont aucun contact avec l’extérieur excepté la radio sur laquelle ils tentent d’obtenir des informations. Le frère de Maxime s’est enfui et celui-ci veut le rejoindre mais il ne sait pas du tout ce qui l’attend à l’extérieur...

L'épisode des jeunes de la Maison des activités de Flers se situe à peu près au même moment de l’intrigue.
Après un confinement de 3 mois suite à l'explosion de l'usine, un groupe d'amis peut enfin se revoir et partager une journée ensemble.

Les jeunes du Club de loisirs de Tourlaville ont opté pour le mystère.
Des enfants orphelins, placés en urgence dans un foyer d'accueil suite à l'explosion de l'usine, reçoivent un message d'un inconnu alors que les réseaux téléphoniques viennent d'être rétablis.

Les jeunes de la MECS de Longueville-sur-Scie ont choisi de traiter la question du masque de façon humoristique.
Une bande de jeunes est confinée dans un foyer. Une fois de plus, transgressant les règles, certains d’entre eux sont sortis sans masque. Ils seront durement punis si cela se réitère. Malheureusement, les masques ont disparu. Coincés à l’intérieur, tous les regards s’orientent vers le coupable idéal.

Descriptif du projet
De juin à novembre 2021
En partenariat avec le Club de loisirs de Tourlaville dans la Manche, la Maison des activités de Flers dans l’Orne et la Fondation Les Nids en Seine-Maritime avec le DITEP de Mont-Saint-Aignan et la Maison d’enfants de Longueville-sur-Scie

Le projet a commencé en juin avec l’atelier du DITEP de Mont-Saint-Aignan et en juillet avec celui de la maison d’enfants de Longueville-sur-Scie... suivi des deux autres cet été.

Le principe : les jeunes de 4 structures (éducative, thérapeutique et pédagogique, jeunesse ou de protection de l’enfance) réalisent une série. Chaque groupe crée son épisode accompagné par le réalisateur Michael Leclere ou Anthony Gandais.

Les jeunes vont s’inspirer librement de la période exceptionnelle qu’ils viennent de vivre (explosion de Lubrizol pour les seinomarins puis crise sanitaire impliquant le port de masque, la distanciation sociale... pour tous) et la mettre en relation avec le fait d’être adolescent, en pleine construction personnelle.
L’arc narratif commun aux 4 épisodes est le suivant :  une  raffinerie a explosé deux ans auparavant, chargeant l’air en microparticules. Toute la population est contrainte au port du masque.

Le décor et le contexte sont ainsi posés. Quelles que soient les thématiques ou réflexions abordées à travers la série, l'idée est de faire travailler les jeunes en privilégiant un jeu d’acteur basé principalement sur le langage corporel (pas ou peu de dialogues). Le réalisateur sera le technicien des jeunes, il suivra leurs indications et  tournera en «caméra épaule» (comme dans les autres épisodes pour une unité dans la mise en scène).

Les étapes du projet pour chaque structure :
- une rencontre avec les jeunes en amont pour présenter l’atelier
- cinq jours d’atelier : écriture du scénario, préparation du tournage, tournage (les réalisateurs s’occuperont du montage)
- chaque structure réalise une vidéo (d’après un cahier des charges) pendant sa semaine d’atelier pour communiquer auprès des autres groupes
- un parcours en festival ou une réalisation d’interview filmée avec un réalisateur ou une réalisatrice de série
- une valorisation finale en salle de cinéma le mardi 26 octobre 2021 à 11h au Café des images à Hérouville-Saint-Clair
- une valorisation le mercredi 24 novembre 2021 à 14h lors du festival Du grain à démoudre à Gonfreville l’Orcher
06 Actu Projetserieregionale1
06 Actu Projetserieregionale2
06 Actu Projetserieregionale3
06 Actu Projetserieregionale4
06 Actu Projetserieregionale5
Serieregionale 7

Les jeunes de la MECS de Longueville-sur-Scie ont choisi de traiter la question du masque de façon humoristique.
Serieregionale8
Serieregionale9
Serieregionale10
Serieregionale11
Serieregionale12
Serieregionale13
Serieregionale14
Serieregionale15
Serieregionale16

Les jeunes de la MECS ont eu la chance d’accueillir une équipe de France 3 Normandie venue faire un reportage sur le projet lors du dernier de tournage à Longueville-sur-Scie!

Projet soutenu dans le cadre du dispositif #La culture s’anime en Normandie proposé par la DRAC et la DRDJSCS de Normandie et dans le cadre du programme régional Culture, Santé et Médico-social en Normandie proposé par la DRAC et l’ARS.

Avec le soutien du Club de loisirs de Tourlaville, de la Maison des activités de Flers, du DITEP et de la MECS de Mont-Saint-Aignan (Fondation Les Nids) 

Siège social

Atrium
115 Boulevard de l'Europe
76100 Rouen

Établissement secondaire
Pentacle - Bâtiment C
5 avenue de Tsukuba
14200 Hérouville Saint-Clair
SUIVEZ-NOUS :
Si vous souhaitez recevoir nos actualités, inscrivez-vous et soyez les premiers au courant !  
ABONNEZ-VOUS !
L'ASSOCIATION EST FINANCÉE ET SOUTENUE PAR LE CONSEIL RÉGIONAL DE NORMANDIE, DES SERVICES DE L'ÉTAT : DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES ET L'ACADÉMIE DE NORMANDIE ; CENTRE NATIONAL DU CINÉMA ET DE L'IMAGE ANIMÉE ; CONSEILS DÉPARTEMENTAUX DE L'EURE, DU CALVADOS, DE LA MANCHE ET DE L'ORNE.