Skip to main content

Quatorze jours et Huit nuits

Un atelier de réalisation de clip de 14 jours avec le groupe rouennais Huit nuits

Projection concert
Vendredi 23 février 2024 à 18h, cinéma Kinepolis, Rouen (76)
Gratuit
Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Novembre 2023 à janvier 2024

© Huit nuits
LE PROJET
Ce projet a été inspiré par une rencontre avec le groupe rouennais Huit nuits à l’occasion d’un concert organisé par l’association Des liens à l’Armée du Salut de Rouen en septembre 2020... L’univers très poétique du groupe évoquant instantanément des images, l’idée de proposer un atelier d’éducation aux images Passeurs d’images est née là.

Le projet "Quatorze jours et Huits nuits" permettra de réaliser 1 clip grâce au prêt d’un titre par le groupe ainsi qu’un docu concert qui sera intégré à la valorisation finale sous la forme d’un ciné "docu" concert.

Le premier volet du projet se déroulera à Rouen avec des adultes migrants accompagnés par France terre d’asile et le réalisateur Michael Leclere. Les personnes migrantes réaliseront un clip. Ce volet a été financé via l’appel à projet Action culturelle au bénéfice de la langue française.

Le deuxième volet aura lieu en parallèle au Centre de détention de Val de Reuil avec un groupe de personnes détenues accompagnées par le réalisateur Amaury Voslion, en lien, pour la partie documentaire, avec l’équipe du Canal Vidéo Interne. Ce volet a été financé dans le cadre du protocole Culture-justice et par Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de Val de Reuil.

LE GROUPE HUIT NUITS 
Huit Nuits est un trio rouennais qui propose un savant mélange de poésie, de voix entremêlées, de violoncelle, de guitare et de percussions. Ils sont présents sur la scène normande depuis 2015. Parrainés par la salle musiques actuelles Le 106 et la scène conventionnée chanson française Le Trianon Transatlantique, ils ne cessent de créer. Il est composé de Manon Basille au chant, violoncelle et glockenspiel, Pierrick Le Bras au chant et à la guitare et de Bertrand Geslin à la batterie et au steel-drum.

OBJECTIFS
- Permettre aux participants de s’exprimer en image de façon créative guidés par la musique onirique de Huit nuits
- Découvrir les étapes de la réalisation d’un clip : écriture, tournage et choix artistiques lors du pré-montage
- Favoriser la pratique orale du français pour les participants de France terre d’asile et peut-être certaines personnes détenues
- Participer à la création d’une oeuvre collective
- Mobiliser des compétences et des talents transposables dans le cadre d’une réinsertion pour les personnes détenus ou dans un parcours de professionnalisation pour les participants de France terre d’asile
- Rencontrer des artistes, découvrir leur univers artistique
- Valoriser la culture du pays d’accueil et celle des participants
- Valoriser les clips réalisés dans une lieu culturel et les participants lors d’une projection concert et d’une rencontre avec le public

L'ATELIER À FRANCE TERRE D'ASILE
L’atelier a commencé par un concert du groupe Huit nuits le 9 novembre 2023 à l’Espace culturel François Mitterrand à l’occasion du festival Chant d’elles. Les personnes migrantes ont découvert la musique du groupe (dont le nouvel album sortira en février) et été séduites! Pour certaines, c’étaient la première fois qu’elles assistaient à un concert dans une salle de spectacle. Elles ont échangé avec les musiciens à l’issue du concert et essayé de choisir le morceau dont elles réaliseront le clip pendant 6 jours avec Michael Leclere. Plusieurs morceaux ont été choisis, mais le choix final se fera lors de l’atelier. Le projet proposé ouvre de nouvelles perspectives en termes d’échange, de partage, de vocabulaire et de technique d’apprentissage. La création au cœur de ce projet va permettre d’enrichir et de rendre une certaine dignité dans des parcours d’exil souvent très difficiles.

Quatorze jours et Huit nuits 2
Quatorze jours et Huit nuits 3
Quatorze jours et Huit nuits 4
Quatorze jours et Huit nuits 5

Le morceau choisi par les 12 participants est "Sauvage". Le mot "sauvage" et le texte de la chanson leur ont évoqué une multiplicité d’interprétations. Certains se considèrent parfois comme des sauvages dans une ville hostile, les personnes migrantes peuvent parfois être traitées de façon sauvage, cela leur évoque aussi la liberté, un état d’âme. Chaque personnes participante raconte une tranche de vie à travers le clip.
L’essentiel des tournages a eu lieu dans la ville de Rouen, une matinée s’est déroulée sur la plage de Veules-les-Roses avec Manassé et Mohamad.
Quatorze jours et Huit nuits 2
Quatorze jours et Huit nuits 3
Quatorze jours et Huit nuits 4
Quatorze jours et Huit nuits 5

L'ATELIER AU CENTRE DE DÉTENTION DE VAL DE REUIL
Le groupe Huit nuits est venu donner un concert pour les personnes détenues, c’était leur premier concert en prison. 35 personnes ont découvert le groupe. Pierrick, le chanteur et guitariste, a exprimé son émotion de jouer dans un lieu de privation de liberté. 
Parmi le public, 5 personnes participeront à l’atelier docu-concert avec le réalisateur Amaury Voslion dont plusieurs membres du canal vidéo interne. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs fait une captation du concert et des interviews des artistes qui seront diffusées sur la chaîne de TV de Val de Reuil. Ces images serviront aussi à réaliser le docu-concert. 
Un échange avec le public a suivi le concert, les retours étaient enthousiastes.


Les personnes détenues ont d’abord découvert les textes des chansons, certains leur ont parlé très fort : "Sycomore", "Fragile", "Précipice", l’un d’eux leur a fait penser à l’enfermement. Ils ont ensuite écouté les morceaux. Pendant 8 jours d’atelier, ils ont filmé des images pour 3 morceaux afin de réaliser un docu concert. La grande question qui les a guidés, c’est : "Comment la musique de Huit nuits résonne en prison?". L’idée étant que les personnes détenues s’approprient les morceaux du groupe Huit nuits. Ils ont utilisé des images filmées pendant le concert en détention de Huit nuits, des interviews des chanteurs et leur propres images réalisées avec l’artiste Amaury Voslion. Ce dernier leur a dit de profiter de ce projet pour faire entendre leur voix. Comme les personnes détenues ne doivent pas être reconnaissables sur les images, différents stratagèmes ont été utilisés : le port de masque, le contre-jour… Les images filmées respectent donc les règles habituelles d’un lieu de détention. Les personnes détenues du canal vidéo interne qui ont participé à l’atelier sont très au fait de ce qui peut être filmé ou pas. Les participants ont filmé et été filmées.

Quatorze jours et Huit nuits 12
Quatorze jours et Huit nuits 13
Quatorze jours et Huit nuits 14
Quatorze jours et Huit nuits 15

NOTE D’INTENTION D’AMAURY VOSLION POUR LE CINÉ-CONCERT
C'est dans le cadre du projet "Paris by heart", lauréat 2018 de l'appel à projet SMAC BCUBE, que j'ai, avec le collectif CHOKE, mis en scène un "docu concert", projet qui coulait de source après mon film album "Mingus Erectus". Le principe a été le suivant :

Sur le thème de "Paris vu par", nous avons élaboré une track liste faite de morceaux  déjà existants qui résonnaient fortement avec le projet et de morceaux composés à partir d'une matière documentaire (interview de parisiens atypiques, séquence de maraude avec le samu social...). Le concert se déroulait devant trois écrans sur lesquels étaient projetait un film où, pour schématiser un peu le processus, les séquences étaient tantôt un support visuel aux morceaux, et tantôt, le groupe jouait la musique du film projeté, accompagnait les images. Un principe de va et vient entre musique et cinéma, en concert, documentaire et ciné concert. S'est opéré alors une fusion qui pour le public, démultiplie la charge émotionnel. Lorsqu'une chanson succède à un propos de personne interviewé et traduit l'émotion musicalement, incarne le ressenti par le rythme ou les harmonies.

Cela crée une forme à part, une forme hybride de film en spectacle vivant, un concert cinématographique.

LA VALORISATION DU PROJET
Le ciné "docu" concert et la diffusion des 2 clips aura lieu dans une salle de cinéma rouennaise (à définir) avec les personnes migrantes suivies par France terre d’asile. Des personnes détenues pourront y participer si elles obtiennent des autorisations de sorties.

Le clip des détenus et les autres réalisations pourront être diffusés sur le canal vidéo interne ou en première partie d’un concert ou d’une projection de la programmation culturelle de la prison.