Bienvenue au Cinéma

le cinéma s’invite au Centre de détention de Val-de-Reuil !

Un cycle de 6 projections-rencontres avec les personnes détenues


Mai à juin 2022

Mélanie Leblanc, enseignante en cinéma et poétesse, accompagne ces séances de cinéma. Après chaque projection, elle propose un échange autour du film, l’occasion de vivre des débats animés lors d’un rendez-vous convivial et de plaisir, un espace de parole où chacun peut s’exprimer.

Séance du 13 2022 mai : Neftah football club, Bad gones, Hopptornet, Fierrot le pou et Beach flags

Lors de la première séance, 5 courts métrages autour de la thématique du sport ont été projetés.
La séance a donné lieu à des échanges intéressants, argumentés, où les participants ont défendu leur propre point de vue sur chaque court métrage. Mélanie Leblanc a apporté un éclairage technique et une analyse filmique, toujours en prenant soin de laisser s’exprimer d’abord les participants, elle vient compléter leur propre analyse filmique souvent riche.

La séance a aussi été l’occasion pour certains participants de s'identifier aux personnages des courts métrages comme pour le film Bad gones où un père ne peut payer une place de football, beaucoup trop chère, à son fils pour aller voir l’Olympique Lyonnais. Un participant s’est identifié à ce personnage de père, s’est confié à l’auditoire car cela lui a rappelé ses propres enfants… Moment fort. La séance de cinéma est donc aussi un moment pour vivre ensemble des émotions à travers les films projetés, pour en parler, les accepter et mieux les vivre, c’est LA fonction première, cathartique, du cinéma !

Séance du 27 mai 2022 : Les combattants  de Thomas Cailley

Les 22 participants présents s’investissent de plus en plus, l’un d’entre eux a même fait une proposition de court-métrage suite à la séance précédente qui lui avait bien plu, il a proposé Je suis ton père de Justine Le Pottier (2020, comédie).
Les combattants de Thomas Cailley a suscité des débats riches autour de la naissance d’un amour entre deux personnages que tout oppose au départ, du sexisme dans l’armée et de la quête initiatique des deux personnages principaux du film où comment un individu peut changer et mûrir lorsqu’il est confronté à des situations périlleuses.
La parole a bien circulé et plus un participant donnait son avis, plus les autres voulaient donner le leur! Les participants ont bien senti que chaque avis comptait et était pris en compte par l’intervenante Mélanie Leblanc qui crée “un ping-pong verbal” stimulant reliant les différentes interventions des participants entre elles. L’échange est réciproque, ils l’ont bien compris et se sentent en confiance pour échanger sur le cinéma et les thématiques des films.
Même après les débats, certains participants continuent d’échanger en aparté avec Mélanie et Samuel, le coordinateur culturel, pour exprimer leur ressenti ou approfondir leurs réflexions sur le film, signe que la séance de cinéma est génératrice d’émotions !

Séance du 3 juin 2022 : Les lumières de la ville  de Charlie Chaplin

26 participants étaient présents à cette séance et la majorité d’entre eux revient chaque vendredi, le rendez-vous est installé !
En début de séance, Mélanie Leblanc rappelle le contexte historique dans lequel le film a été tourné, elle instille aussi un "teasing" qui marche bien avec les participants : à un "pourquoi ?", elle répond "vous allez voir dans le film !", l’attention au film sera plus forte.
La séance a été l’occasion de débattre autour de la thématique du son dans un film et comment Chaplin utilise une panoplie de sons pour illustrer une idée, une critique de la société. Les participants ont analysé trois séquences en particulier, dont celle du quiproquo de la rencontre entre Charlot et la jeune fille aveugle dans la rue, qui est au cœur du film. Ils comprennent que le sens du toucher, dans le film, prime sur la vue et qu’on peut en fait, voir en touchant. C’est la scène de combat de boxe de Charlot sur le ring qui a déclenché le plus de rires dans la salle !
Après analyses et débats, les participants appuyés par Mélanie, arrivent à la conclusion que Chaplin critique l’arrivée du cinéma parlant de façon drôle et piquante grâce à ce film muet “sonore”. Ils ont pu constater qu’un même film peut à la fois toucher, émouvoir et surtout faire rire.

Rendez-vous à la prochaine séance le 10 juin 2022 avec Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, le 24 juin 2022 avec La vraie famille de Fabien Gorgeart en présence du producteur Jean Des Forêts et le 08 juillet 2022 avec Au-dessus d’en haut de Luc Piednoir.

Des moments forts en perspective…

Ces séances ont lieu dans le cadre d’un partenariat entre le Centre de détention de Val-de-Reuil et Normandie Images dans le cadre du dispositif Culture-Justice.
Ce projet est soutenu par le Ministère de la Culture - Direction régionale des affaires culturelles de Normandie, la Région Normandie et par le Ministère de la Justice - Direction interrégionale des services pénitentiaires de Rennes/SPIP de l’Eure dans le cadre du protocole régional Culture/Justice 2021-2022.

Siège social

Atrium
115 Boulevard de l'Europe
76100 Rouen

Établissement secondaire
Pentacle - Bâtiment C
5 avenue de Tsukuba
14200 Hérouville Saint-Clair
SUIVEZ-NOUS :
ABONNEZ-VOUS À NOS ACTUALITÉS !
L'ASSOCIATION EST FINANCÉE ET SOUTENUE PAR LE CONSEIL RÉGIONAL DE NORMANDIE, DES SERVICES DE L'ÉTAT : DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES ET L'ACADÉMIE DE NORMANDIE ; CENTRE NATIONAL DU CINÉMA ET DE L'IMAGE ANIMÉE ; CONSEILS DÉPARTEMENTAUX DE L'EURE, DU CALVADOS, DE LA MANCHE ET DE L'ORNE.